Hommage au premier président du Sénégal: Léopold Sédar Senghor / Chants d’ombre – Femme noire

Femme nue, femme noire
Femme nue, femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté!
J’ai grandi à ton ombre, la douceur de tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu’au coeur de l’été et de midi, je te découvre terre promise du haut d’un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein coeur comme l’éclair d’un aigle
Femme nue femme obscure!
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fait lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d’est
Tam- Tam sculpté, tam-tam fendu qui grondes sous les doigts du Vainqueur
ta voix de contre-alto est le chant spirituel de l’Aimée

Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.

Délices des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or ronge ta peau qui se moire

A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.

Femme nue, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Eternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.

Tiré de Chants d’ombre une oeuvre qui célèbre la civilisation et les valeurs du continent noir.Un recueil de poème qui célébre de la beauté de notre Afrique natale. Femme Noire est un poème sur la négritude contre le colonialisme et revendique la culture noire, la façon de voir, le langage, le continent africain, le métissage.

Publié après la seconde guerre mondiale. Ce poème est une ode à l’amour, à la femme, à la terre africaine. Le symbole de  la femme africaine qui incarne à la fois la puissance, la sensualité et le rayonnement. Sa double culture afro-française ( puisqu’il a étudié et enseigné en France, en plus de son rôle politique en France et au Sénégal) sont sources d’inspiration. Bref, une oeuvre marquée par un désir de réconciliation et un grand humanisme.C’est la foi dans la “civilisation de l’universel”.

Qui est il? 

Senghor est né en 1906. Il marqua la poésie française du XXème siècle par l’apport d’un nouveau souffle, celui de ce qu’il appela lui-même la « négritude » : « La Négritude est la simple reconnaissance du fait d’être Noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture ». Diplômé de l’Ecole Normale Supérieure à Paris, il eût une production poétique prolixe en parallèle de ses activités politiques au Sénégal, dont il fut le premier président de la République (de 1960 à 1981).

Il mourra le 20 décembre 2001

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *