CAMER VIBES, MARIE FLORE KEUMEGNE! BOUCHÈRE& RESPONSABLE BOUTIQUE YVES MARIE LE BOURDONNEC , PARIS 16ÈME

« Avant d’être bouchère, j’étais en fac de sciences économique, mais çà ne me plaisait pas trop. J’avais 23 ans et un enfant, et plutôt envie de me lancer dans la vie active. Je suis d’origine camerounaise, mon père était diplomate et ma mère tenait un restaurant. C’est en cherchant du travail à Pôle Emploi que j’ai vu des affiches sur la boucherie. J’avais fait deux années de cuisine avec ma mère et j’ai décidé de découvrir ce métier. Je me suis donc présentée à l’École de la Boucherie de Paris, mais là l’accueil a été plutôt mitigé ! Pensez donc, une femme, mère célibataire et black ! A ce moment-là, Yves Marie cherchait des apprentis et c’est lui qui a insisté pour qu’on lui envoie mon CV. C’est comme ça qu’on s’est rencontrés. Il m’a dit : « si l’école te prend, je te prends ! »

En attendant la rentrée, j’ai fait un stage à Asnières au Couteau d’Argent. C’était en 2005 et je suis toujours là ! Ça n’a pas été facile tout de suite, mais dès le début ,en venant travailler tous les matins, je sentais une vraie motivation. Et aujourd’hui encore, je suis très motivée. Avec Yves Marie, on n’a pas l’impression d’être dans une boucherie, du moins pas dans une boucherie comme les autres, c’est comme si on était un artiste, on crée quelque chose. Dès le départ, il m’a donné une vraie liberté pour faire les choses à ma façon. Quand il faisait une préparation il me demandait mon avis « goûte, dis-moi ce qu’on pourrait rajouter… ». Du coup, je fais mes propres créations.”

Source http://le-bourdonnec.com/