IMHOTEP vs JOSEPH

david

Joseph, le vizir en Egypte est une histoire mythique à caractère allégorique basée sur Imhotep qui etait le Premier ministre de l’ancienne Ta Meri (Kemet) et le premier maître architecte dont nous savons par le nom qu’il avait été en charge des charpentes de la construction de M’r/Miri (pyramide),

Imhotep a été déclaré le fils de Ptah et de Sekhmet dans la Triade de Mennefer (Memphis), où ils ont également été identifié avec leur fils, Nefertem, tout comme, l’histoire de Jésus, le fils de Dyaus (Ptah-Re ou le Fath-eR, Ptah-R / Pater ou Dyaus Pitar le Père qui est dans les cieux”) dont l’histoire se base également sur Imhotep

Imhotep (Hotep est Ptah orthographié à l’envers) a souvent été caractérisé par des inscriptions comme à l’image et à la ressemblance de Tehuti mais aussi comme son successeur après qu’il soit monté au Ciel

Imhotep est devenu «fils de Ptah ” la divinité créatrice de Memphis, dont la nature comme le Gardien des Artisans particulièrement adapté à la paternité et dont la progéniture sera réputée pour ses compétences sculpturale, tout comme la vie de Jésus est celle d’un charpentier comme son père Joseph [Ya Seb , Geb/Seb Tehuti, Ptah, Zoser]

**Note: Le nom d’ Horus est mentionné dans la Bible, dans Matthieu 4: 3 où vous trouverez l’énoncé «le Fils [Huios] de Dieu [theos]” , se référant à Jésus et dans la langue grecque le mot huios vient du mot égyptien Horus ou Heru, en outre, le père adoptif de Heru [Horus] était Seb ou Seph.

Yuya [Yu-Zaph] mari de Touya, a également été écrit aussi simplement que Yu, et a été associée avec le Joseph de la Bible, où le nom de Joseph est écrit Yuseph comme en arabe dont le nom est composé ou constitué de Jo ou Yu, et de Seph. **

Jo / Yu est la racine du mot hébreu Yah, dont la contraction du nom complet de l’ Eternel “Yah / Jah est utilisé pour former beaucoup d’autres noms bibliques communs, telles que Joel qui signifie Jéhovah est Dieu , en outre; Seph est dérivée de la première partie du nom égyptien (Zaph nath-pa-a-neah) qui a été donnée au mythe de Joseph, et qui peut être traduit par «subsistance» comme la bible l’indique

Manéthon parle d’un Osarseph (littéralement le vizir Seph) et l’histoire du vizir Seph, à savoir, le nom de Joseph dans le livre de la Genèse étrangement compatible avec celle de ce Vizir de la 18e dynastie Egypte, tandis que les titres donnés à Joseph dans la Bible sont identiques à ceux de Yuya (Genèse 41: 40-45; 45: 8; Isaiah 41:. 8, Jacques 2:23)

Nous pouvons trouver les titres de Yuya dans sa tombe qui incluent “Maitre des Chevaux”, “Surveillant des bovins de Amun et de Min”, “adjoint de Sa Majesté des chars “,” porteur de l’Anneau du roi de la Basse-Egypte “,” Bouche du roi de la Haute-Egypte”, “le Sage “,” Favori des Neteru”, “Grand prince”, “Grand par l’amour’, “l’ami unique”, “le bien-aimé du Seigneur des Deux-Terres,”, “le Saint-Père du Seigneur des Deux terres, en outre Joseph dans le Genèse 45:. 8 est appelé« père de pharaon, alors que Yuya à l’exception de Ay son fils, est le seul responsable à Kemet à avoir jamais eu ce Titre,

En ce qui concerne le lieu d’enterrement de Joseph (Joshua 24:32), dont nous n’avons aucune trace, la Bible déclare très clairement que le corps Momifié de Joseph a été exhumé pour être transporté à Canaan par les Israélites, tandis que le corps de Yuya des millénaires plus ancien, est resté intact dans la Vallée des Rois en Afrique, où sa momie a été découverte en 1906,

Certes, il y a des dossiers de beaucoup de vizirs à travers l’histoire de Kemet mais la première preuve qui relie Imhotep avec Joseph est une inscription étonnante trouvée gravée sur un gros rocher sur l’île de Sihiel juste en dessous de la première cataracte du Nil qui a été écrite par Zoser (Djoser) pendant la 18e année de son règne dont la copie en cours d’écriture, parle d’une famine de Sept ans suivie de Sept années d’abondance et lorsque nous les comparons avec le récit biblique, il est important de toujours garder à l’ esprit que cela a été écrit des millénaire avant les événement que tout ce que livre prétend décrire:

Nous avons donc ici une inscription qui raconte une histoire du Roi Djoser demandant à son vizir, Imhotep, de l’aider avec le problème d’une grande famine de Sept ans, où Imhotep lui répond qu’il doit consulter les Neteru parce que la réponse n’était pas en lui jusqu’à ce qu’un rêve annonce au Roi qu’à la suite de cet événement, viendront ensuite Sept années d’abondance.

Pour ce faire, le pharaon a perçu une taxe de 10% sur l’ensemble de la population , sauf pour le sacerdoce tandis que le récit biblique parle d’une taxe 1/5, soit 20%, dont le sacerdoce a également été exempté, où nous pouvons remarquer que toutes les composantes du récit biblique sont présents dans cette inscription d’Imhotep

Selon le Nouveau Testament actes 07:22” Moïse fut instruit dans toute la sagesse des Égyptiens, cependant nous affirmons qu’il n’y avait pas de Moïse physique au singulier comme veut le faire croire le caractère mythique de la bible, car personnage fictif est en fait composé de plusieurs vies et différentes personnes Africaine comme par exemple l’histoire de la naissance de Moïse qui est dérivé de l’histoire Ta Merian (Kemetian) de la Barque de Ra, qui astrologiquement, est l’histoire du Soleil se déplaçant à travers la Voie lactée et physiologiquement, qui est l’histoire du spermatozoïde symbolisé par des Hommes de la mer ou Sem ‘fr se déplaçant à travers le liquide céphalo-rachidien jusqu’à la colonne vertébrale (33 vertèbres) pour le Royaume de la Création.

Cette histoire existait deja 1000 ans avant l’allégorie de Moïse lorsqu’elle avait deja été reprise par Sargon I roi d’Akkad dont l’histoire se trouve sur les fragments de comprimés de Kuuyunjik (

En résumé cela confirme ce que nous savions deja , à savoir que les juifs, les chrétiens et les musulmans sont connus pour faire fusionner leur histoire dans leur développement à l’intérieur une autre Culture pour se l’approprier en l’occurrence comme ils l’ont fait avec celle des Africains

Hotep

 

De: Dawidi Uchiwa